Le Comité exécutif national adresse les menaces émergentes concernant la sécurité publique

Comité exécutif national

Vendredi, à Québec, le Comité exécutif national (CEN), l'organisme directeur du Service canadien de renseignements criminels (SCRC) et la réponse intégrée canadienne au crime organisé (RICCO), a tenu sa réunion annuelle.

Le SCRC est guidé par les principes de l'intégration, le partage de l'information et axé sur le renseignement, tandis que RICCO cherche à opérationnaliser le renseignement criminel dans la Stratégie canadienne de l’application de la loi. Le CEN est composé des hauts dirigeants de partenaires municipaux, provinciaux et fédéraux, représentant plus de 350 membres de ces organismes.

Lors de sa réunion annuelle, les membres du CEN ont fait une mise à jour ainsi que progressé sur des initiatives d'application de la loi existantes, ont identifié les tendances émergentes et mis en œuvre les priorités d'application de la loi. Le CEN a approuvé le document classifié  Évaluation nationale de la menace de 2015 relative à la criminalité grave et organisée. Quatorze groupes du crime organisé ont été identifiés comme les réseaux criminels les plus enracinés et vastes au Canada, impliquant des organisations internationales de trafic de drogue, les gangs de motards criminalisés, les fournisseurs de services de blanchiment d'argent et le crime organisé traditionnel.

Alors que la communauté d'application de la loi continue de répondre à la menace de la sécurité nationale posée par le terrorisme à travers des stratégies d’application de la loi et de perturbation, le CEN a reconnu que les tendances et les questions de crime organisé représentent des menaces importantes et similaires pour la sécurité publique du Canada.

Une menace émergente pour la sécurité publique est celle de la fabrication et de la distribution illicite de drogues synthétiques, comme le fentanyl, qui, selon le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies, a abouti à des centaines, sinon des milliers, de surdoses et de décès au Canada dans des circonstances clandestines. La CEN a reconnu que la menace posée par l'usage illicite de fentanyl est en expansion vers l'est, facilitée par des groupes criminels organisés.

Avec l'objectif de continuer à répondre agressivement à ce phénomène, le CEN a approuvé les points suivants:

Avec l'objectif de continuer à poursuivre ses buts de façon plus efficace avec la gestion et le partage d'informations, le CEN a également adopté deux résolutions approuvant la mise en valeur et l'augmentation de l'accès à la base de données nationale d'information criminelle.

Pour de plus amples renseignements :
rcmp.cisc-scrc.grc@rcmp-grc.gc.ca

Date de modification :